VICTOR HUGO ET NOTRE-DAME DE PARIS

VICTOR HUGO (1802-1885)

 

BIOGRAPHIE  (PAR ROCIO PÉREZ FREIJO, ÉLÈVE DE 2º BAC)

Victor Hugo est l’un des plus grands poètes et écrivains français de tous les temps.

Il naît à Besançon (son père est comte et général l’empire) et fait ses études au lycée Louis-Le-Grand à Paris. Dès 1816, il affirme sa vocation littéraire. Victor Hugo est, à ses débuts, poète et monarchiste. Mais les événements de 1830 et sa liaison avec Juliette Drouet provoque en lui de profonds changements d’idées et en font le chef de file du mouvement romantique. Son appartement devient le siège du « Cénacle », regroupant de jeunes auteurs romantiques.

Ecrivain de génie, il voit sa notoriété se transformer rapidement en célébrité. Victor Hugo est élu à l’Académie Française en 1841 et Pair de France en 1845.

Né de parents athées, Victor Hugo se rapproche du catholicisme après son mariage avec Adèle Foucher, peut-être aussi par conformisme au milieu littéraire dans lequel il vit. Il est profondément croyant, parfois même mystique. Ému par les souffrances du peuple en 1848, Victor Hugo devient républicain et affiche son hostilité à Napoléon III qui le fait exiler à Jersey, puis à uernesey. En 1859, il refuse l’amnistie de l’Empereur. Pendant cet exil qui dure près de vingt ans, il produit la partie la plus riche de son œuvre. Après les événements de 1848, il évolue devant l’indifférence des catholiques face à la misère des ouvriers, et n’accorde plus de crédit aux religions. Comme Voltaire,Victor Hugo est donc déiste. Sensible aux mystères du monde.

Ses funérailles nationales et civiles à Paris sont grandioses, car il a été, de son vivant, le plus populaire des écrivains et un grand défenseur de la République.

 Des oeuvres de Victor Hugo:

 Poésie lyrique: Odes et ballades (1826), Les Orientales (1829), Les feuilles d’automne (1831), Les chants du crépuscule (1835), Les voix intérieures (1837), Les rayons et les ombres (1840), Les contemplations (1856), Les chansons des rues et des bois (1865), L’année terrible (1871), L’art d’être grand-père (1877), Les quatre vents de l’esprit (1881)

Poésie satirique: Les châtiments (1853)

Poésie épique: La légende des siècles (1859,1876, 1883)

Théâtre: Cromwell (1827), Hernani (1830), Ruy Blas (1838), Les Burgraves (1849).

Romans: Burg-Jagal (1818), Le Dernier Jour d’un condamné (1829), Notre-Dame de Paris (1831), Les misérables (1862), Les travailleurs de la mer (1866), Quatre-vingt-treize (1874)

 NOTRE-DAME DE PARIS : LE ROMAN

Dans ce roman, Victor Hugo raconte l’ histoire d’ Esmeralda,une jeune et belle gitane qui danse sur le parvis de la cathédrale de Notre-Dame-de-Paris. Claude Frollo, archidiacre de la cathédrale, et Quasimodo, le sonneur de cloches difforme, s’éprennent de la jeune femme. Frollo ordonne à Quasimodo d’enlever celle après qui il soupire, mais Esmeralda est sauvée in extremis par une brigade d’archers, menée par Phœbus de Châteaupers. Tous deux tombent amoureux, bien que le jeune capitaine soit fiancé à la noble Fleur-de-Lys. Cet engagement ne l’empêche pas de donner rendez-vous à la fatale gitane dans une maison borgne où, alors qu’ils s’apprêtaient à consommer leur union, Frollo poignarde Phœbus à mort. Accusée de ce meurtre, Esmeralda préfère se voir suppliciée plutôt que de se donner à Frollo. Quasimodo l’enlève avant que ne lui soit infligée sa peine, et la retient dans la cathédrale, où le droit d’asile les protège. Les truands de la cour des Miracles d’Esmeralda viennent la délivrer,et Frollo parvient à s’emparer de la belle. Devant son refus obstiné, l’archidiacre décide de la laisser à l’abandonner à la vieille qui habite le Trou-aux-Rats. Cette dernière épargne pourtant Esmeralda, qui n’est autre que sa fille. Malheureusement, les sergents de la police l’interpellent, et lui font subir le supplice qui lui était promis. Quasimodo et Frollo assistent au sinistre spectacle du haut de Notre-Dame, et le sonneur de cloche précipite de rage l’archidiacre dans le vide. Il se rend ensuite au charnier de Montfaucon où, serrant dans ses bras le corps sans vie d’Esmeralda, il se laisse mourir.

 

Rocio Pérez Freijo

28 avril 2010

 



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s